Monument à la Résistance, Modène © Veronica Mecchia

CEDEI – Centre d’Etudes et de  Documentation sur l’Emigration Italienne

Mémoires, thèses, ouvrages “académiques”, mais aussi un fonds de correspondances d’émigrés antifascistes, documents imprimés et iconographiques originaux ou en copies, copies des fiches signalétiques de la police fasciste (Casellario Politico Centrale). Dans la photothèque : positifs et plaquettes de photographies (en noir et blanc, effectuées à l’occasion d’expositions photographiques) recueillies auprès de particuliers, d’entreprises et d’institutions (mairies, centres de recherche, associations, etc.). Univers professionnel, privé, politique et syndical des immigrants italiens, avec une prédominance de la période de l’entre-deux-guerres.

Le C.E.D.E.I. est basé à l’Institut Italien de Culture de Paris (73, rue de Grenelle – 75007 Paris) et reçoit sur rdv.  Le site est hébergé par Paris 1.

Un travail de numérisation n’a pas été entrepris.

 

CIEMI – Centre d’Information et d’Etudes sur les Migrations Internationales.

Fondé par les Scalabrinians et soutenu par la Congrégation Scalabrinienne, la Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté du ministère de l’Intérieur, la Mairie de Paris, le Comité catholique contre la faim et pour le développement – Terre Solidaire, le Centre national du livre, le fonds du CIEMI a une très bonne section consacrée à l’émigration italienne, avec une typologie de document presque uniquement d’études et de recherches. Pas de documents photo ou audio.

Le fonds documentaire c’est 80 000 références informatiques, 19 000 documents (ouvrages, rapports, travaux universitaires, littérature grise, bulletins, tracts, rapports d’associations, etc.), 400 revues, dont 140 vivantes. L’intégralité de ces publications est systématiquement analysée et dépouillée.

 

CIRCE

Centre Interdisciplinaire de Recherche sur la Culture des Echanges (Université Paris III, Italien et Roumain).

Centre de recherche qui propose une publication périodique avec des articles « académiques ». Ils ont un fonds sonore et audio-visuel qui appartient à la Bibliothèque de Paris sous forme de cassettes audio et vidéo (une cinquantaine de titres en tout).

 

BDIC – Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine

Sur l’émigration italienne (surtout politique), la BDIC recense 45 archives et fonds publiques, certains ont déjà été numérisés (168 documents en images fixes : photos, dessins, affiches) mais ils représentent une toute petite partie de l’existant.

Dans les autres documents consultables : 12 documents sonores (chants, lettres, témoignages) et 207 films (mais une vingtaine seulement sur l’émigration italienne en France).

 

La BNF – Bibliothèque Nationale de France

Périodiques depuis la fin du XIXe siècles et un petit fonds sonore et vidéo.